Ça roule !



Bonsoir,

Un mercredi de décembre, j'ai été invitée à un atelier culinaire par Isabelle. J'aime bien les ateliers culinaires parce que dans la frénésie des choses à faire, c'est le seul moyen de voir certaines personnes que j'apprécie, c'est un moment de détente, de rires... j'apprends des choses, je gagne un cadeau... Bon, certes, je dépense aussi un petit peu, mais je reste raisonnable, sinon mon banquier va me faire la tête.

Il s'agissait cette fois-ci de préparer un soleil. Je crois que je sais cuisiner le soleil. ;) Mais la deuxième recette était un gâteau roulé et juste avant les fêtes, il peut être utile de savoir le faire. Et là, je dois avouer que j'ai depuis longtemps abandonné l'idée de réaliser un gâteau roulé. J'ai bien essayé quelques fois, dans une autre vie, mais cela ne fonctionnait jamais, je cassais toujours le gâteau au moment où je l'enroulais, malgré les techniques des uns ou des autres pour éviter que cela n'arrive... Bref, pour éviter de m'agacer moi-même, ce qui n'est pas très bon pour ma santé mentale, j'ai laissé la recette des gâteaux roulés à ceux qui savent les faire...

Mais Cathy est arrivé-é-e
Sans s'presser-er-er
(Pardon Cathy, cela m'a échappé)
et nous a montré...

Hier soir, j'ai donc essayé toute seule... histoire de voir si j'étais capable d'inscrire une bûche de Noël sur mon menu du réveillon... J'ai tout sorti les ingrédients...


J'ai tout mélangé dans l'ordre indiqué de la recette...


J'ai étalé tout l'appareil sur la plaque à rebord...


J'ai placé la plaque dans le four et j'ai surveillé... douze minutes...


Disons que j'ai attendu et sorti le tout au bout de dix minutes... J'ai tenté le coup parce que je craignais que mon biscuit ne soit trop cuit et ne casse encore...


J'ai encore oublié (comme nous avions déjà oublié à l'atelier) de saupoudrer un peu de sucre sur la plaque avant d'y placer l'appareil et du coup cela a été un peu difficile à décoller... mais réalisable... Mais j'ai été fine ! J'ai tartiné la crème de marron sur le côté "collé" et donc "disgracieusement décollé", vi vi vi... et j'ai roulé le biscuit aisément grâce au torchon humide dont je l'avais recouvert à la sortie du four...


N'est-il pas bien roulotté ? Mais on ne voit pas bien... Voulez-vous voir de plus près ? 


Mais en réalité, on voit bien mieux à l'intérieur, même si la photo est plus jaune à cause de la lumière, on voit mieux la spirale de crème de marron... 


Ah... Enfin... Je crois bien que c'est mon premier -et le seul- gâteau roulé que j'ai jamais réussi... Il était moelleux, tendre, doux, légèrement sucré  grâce à la crème de marron... Exquis... Moui, disons que je l'ai apprécié...


Alors, pour Noël, je recommence à la crème de marron ? Qu'en pensez-vous ? Non, pas de crème au beurre ! Je ne sais pas apprécier... Voyons... crème de caramel au beurre salé ? pâte de spéculoos ? confiture ? Mamz'elle Marmotte, as-tu une préférence ? 

Bonne soirée

PS : Voici la recette que j'ai utilisée. Je pense qu'elle est basique, mais le plus simple n'est pas forcément l'ennemi du bien.

4 oeufs (blancs et jaunes séparés)
125 g de sucre
100 g de farine
1 pincée de sel
1 càc de levure ou de bicarbonate de soude

Montez les blancs des oeufs en neige. Ajoutez le sucre et fouetter.
Ajoutez les jaunes des oeufs et fouettez vivement pour que la préparation soit bien mousseuse.
En mélangeant délicatement, ajoutez la farine, le sel, la levure (ou le bicarbonate de soude) mixés ensemble.
Etalez la préparation sur la plaque. Apparemment il pourrait être utile de saupoudrer de sucre auparavant. Mettez à cuire 12 à 14 minutes (moi j'ai eu peur, j'ai sorti du four à onze minutes).
Placez sur le gâteau un linge humide et laissez reposer pendant cinq minutes.
Démoulez délicatement, tartinez de ce que vous voulez, roulez le biscuit en serrant bien.

Bon appétit :)

Commentaires

Articles les plus consultés