Guissény - Le Curnic


Bonjour, 

Un après-midi, Monsieur Marmotte Numéro Trois me demande si nous pouvons aller nous balader... déjà c'est étonnant... Mais j'ai compris maintenant que depuis qu'il a l'autorisation de conduire (sous ma supervision... presbyte, astigmate et hypermétrope, ah ah ah) il a très envie de "sortir"... Mais de surcroît il demande à y aller à pieds... Double étonnement...

M'enfin... parfois il faut apprendre à profiter des moments quand ils arrivent...


Alors nous sommes partis, d'abord en voiture... Je voulais faire un tour à Guissény pour faire connaissance avec les alentours... Nous sommes passés par la ville mais... comment dire... c'est un peu... "ville fantôme" (dixit Monsieur Marmotte Numéro Trois lui-même) dépeuplé... voilà, le mot est choisi... Alors nous avons continué jusqu'à un petit lieu de stationnement et nous avons continué notre balade...






Apparemment -mais peut-être ne suis-je pas très douée pour l'émission d'hypothèses- je dirais que nous étions à marée descendante à considérer les effluves qui remontaient et les gens qui descendaient à la pêche aux moules, moules, moules... Désolée, cela m'a échappé !  Je pensais plutôt à des coques (toujours l'indices des effluves) mais comme je ne connais pas les coins à coques (ni les coqs du coin d'ailleurs) je peux tout aussi bien m'induire moi-même en erreur... ;)






On dirait que la pêche était terminée...










Ensuite nous avons repris la voiture et errant dans les routes secondaires, nous nous sommes retrouvés au Curnic, juste à côté...












Et c'est là, sur la digue du Curnic, que j'ai commencé à comprendre la raison ou la cause du deuxième revirement de Monsieur Marmotte Numéro Trois... Je vous montre...


Heureusement que cela se passe sur son téléphone parce qu'en réalité, je ne suis pas sûre que je serais restée aussi stoïque... Monsieur Marmotte Numéro Trois, quand il veut se promener à pieds, part en réalité à la cueillette aux bestiaux... ou bien il couve ses oeufs... oui, chez les poules et les canes, on couve en les gardant au chaud, chez les bestiaux, on couve en marchant... On n'arrête pas le progrès...

Bon, je ne dis rien, lui part à la cueillette aux bestiaux, moi je cherche des géocaches... c'est un peu le même principe... ;) et puis... il est en vacances... il marche... il sort... il découvre des endroits... et il est capable d'éteindre son téléphone quand il conduit... 

Cela nous a permit de faire une jolie petite balade... 
Bonne soirée

Commentaires

  1. Bonjour Callie
    Toi tu as de la chance il fete son compte moi avec les loulous qui n'ont pas de portable et qui ne bouge pas sans papa et maman c'est à nous de gérer la recherche de pokeball et de lieu à cadeaux ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sophie, tu as raison et j'en suis consciente. Tu as toute mon admiration et ma compassion. :D

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vannes, pause lecture, le salon du livre en bonus... ;)

Vannes, pause dodo et déjeuner

Prezegenn war ar bezhin... / Exposé sur les algues...