L'histoire de la boîte aux lettres...

Bonsoir,

Voilà l'histoire de la boîte aux lettres... ;)

Quand nous avons voulu demander une connexion internet pour que Monsieur Marmotte Numéro Trois puisse travailler ses cours de code... oui, bon, pour que je puisse aussi récupérer mes messages, bon..., nous avons appris que certaines informations ne nous seraient fournies "que" par courrier postal...

Ah ? Vous êtes sûrs ? Parce que "allo ? La Poste ? On a un problème..."



En effet, l'adresse de la maison est plutôt celle d'un lieu-dit... avec plusieurs maisons... Alors si le facteur connaît, pas de souci... mais nous, personne ne nous connaît... Nous nous sommes donc rendus au bureau de poste et le receveur a pris nos prénoms et nos noms ainsi que ceux du propriétaire précédent pour pouvoir associer les noms et la maison...

Nous sommes donc allés acheter une boîte aux lettres... Oui, parce qu'il n'y en avait pas, bien sûr, c'eut été trop simple... Et nous avons opté pour un modèle standard, forcément... que nous pensions placer "sur" le pilier du portail...

Nous avons donc demandé au Gentil Vendeur du Magasin de Bricolage s'il avait une idée pour que nous ne soyons pas obligés de creuser un trou, faire du mortier pour sceller la boîte et tout et tout... Il nous a sorti sa "kolle tout" qui colle tout... Du moins j'espère...

Et nous sommes rentrés...

Nous avons ouvert la boîte à lettres... Oui, parce qu'une boîte aux lettres neuve (la boîte, neuve, pas les lettres...) contient les clés... à l'intérieur... Mais bien sûr... Déjà il faut les sortir... Ensuite, nous avons ouvert la porte de la boîte et récupéré un document qui disait que le bas de la boîte ne devait pas être posée à moins de un mètre et que le haut de la boîte ne devait pas être à plus de un mètre cinquante... Mais ne pouvaient-ils donc pas donner l'information à l'extérieur de la boîte ! Histoire qu'on achète ce qu'il faut tant qu'on est dans le magasin... Pfffff...

Nous sommes donc allés mesurer la hauteur du pilier... un mètre quarante-trois ! Pas de bol ! Nous sommes donc retournés à la poste et nous avons demandé au receveur si cela posait un problème... La dame nous a donc expliqué qu'en théorie, non, ça ne posait pas de problème... mais que... cela dépendait de qui... ou de quoi... et que finalement, il valait mieux s'en tenir stricto senso aux consignes... Ah... je vois que c'est partout pareil...

Nous sommes donc retournés au Magasin de Bricolage où un autre Gentil Vendeur nous a expliqué comment poser le pied de la boîte aux lettres... mais comment dire... moi je travaille davantage la colle et le papier que le ciment et la masse...

Masse que je n'avais guère envie d'acheter parce que je pense ne pas en avoir tellement besoin et que je ne peux pas tout acheter en même temps... J'ai donc eu une idée... nous allions poser le pied sur la "dunette" (petite dune) qui soutient la palissade qui borde le jardin, juste "contre" cette palissade, et nous allions poser une planche (ou un carton car je n'ai pas de planche ici) pour éviter de l'abîmer, puis j'allais taper dessus avec l'une des grosses (très grosses) pierres qui longent la maison... N'était-ce point-là une bonne idée ?
A ce moment-là, je n'en savais rien...

Mais maintenant, je sais...
Cela a fonctionné parfaitement comme prévu...
Et maintenant, nous avons une jolie boîte aux lettres...

Je me demande juste si le facteur va réussir à y placer le courrier...
Je vous dirai ça...

Bonne soirée



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Du ké... quoi ?

Hôtel de luxe...

Et une petite pieuvre...