Un phare... sans pruneau...

Coucou,

Cet après-midi, je devais aller récupérer ma voiture chez le garagiste. Oui, Monsieur Marmotte Numéro Trois, en voulant changer une lampe, a constaté qu'une "durite" était fichue... Nous avons donc conduit ma voiture de fille jusqu'au garage où nous l'avons laissée jusqu'à ce qu'elle aille mieux...

Alors comme je n'y connais rien, je peux vous dire qu'une durite fichue, c'est comme une saucisse à la poêle que vous auriez oubliée de percer à la fourchette... D'abord elle se boursouffle et fait des cloques, ensuite elle éclate... C'est ce qui est arrivée aux deux "durites" qui étaient visible capot ouvert...

Mais trêve de considérations automobilesques... Sur le chemin, j'ai rencontré, la fille du coupeur de paille oups, j'ai vu un phare de loin... Je l'ai reconnu aussitôt à sa forme étrange... Il ressemble à une habitation tellement étroite qu'on se demande comment on peut la meubler...  C'était le phare de Lanvaon... construit parce que le feu du clocher de Plouguerneau n'est pas suffisamment visible de la côte.


Avez-vous vu le ciel, par endroits ?



Ensuite j'ai récupéré ma voiture qui avait retrouvé forme humaine durite automobile...

Mais c'est malin, j'ai envie d'un far maintenant ! Avec des pruneaux...
Bonne nuit.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vannes, pause lecture, le salon du livre en bonus... ;)

Vannes, pause dodo et déjeuner

Prezegenn war ar bezhin... / Exposé sur les algues...