C'est pas pire !

Bonsoir...

Bon...
Cela fait trois jours que je suis sur ce problème...
Dans la maison, il y avait une pierre d'achoppement... Rien de franchement grave -enfin, plus grave il y a- mais quelque chose d'un tantinet agressif... du moins pour mes petites mirettes...

Voyez-vous le problème ? Mais si, mais si, n'y mettez pas de mauvaise volonté, je suis sûre que Dame Elisabeth, Dame Sylvie, Dame Sonia, La Fée Moqueuse, Mamz'elle Marmotte, et bien d'autres encore... voient le fond du problème de la salle de bain...

 

Eh là ! Je vous vois, arrêtez un peu de vous bidonner, hein ?



Alors, certes, il y a plus grave dans la vie... mais franchement, il y a mieux comme nuance pour améliorer l'aspect du teint au réveil, n'est-il pas ?

Qu'à cela ne tienne, je devais pouvoir y faire quelque chose... enfin... je croyais...

Parce que ce ne fut pas un long fleuve tranquille... Loin s'en faut...

Il y avait des stocks de peinture dans le garage/future chambre d'amis alors je me suis dit que j'allais les utiliser pour éviter de gaspiller... J'ai donc commencé, avec l'aide de Monsieur Marmotte Numéro Trois, à passer une première couche de peinture, moi au pinceau pour les angles et les sommets, lui au rouleau pour les surfaces... Arghhh... Quelle horreur ! Je peux apprendre à lire à un enfant de six ans, mais je ne suis pas douée du tout avec un pinceau... On voyait des traces de pinceau, des ombres verdâtres sous le blanc, les angles étaient trop prononcés... Beurk !

Mais il fallait me rendre à l'évidence, je ne pouvais pas financièrement faire appel à un professionnel, j'avais d'autres travaux plus "difficiles à exécuter" pour lesquels je "devais" faire appel à des pros... Il fallait me résoudre à lâcher prise et à accepter que ce n'était pas parfait, mais que c'était peu onéreux... que c'était fait... et que cela avait changé de couleur... Mais quelle horreur dans la réalisation... La perfection n'est pas de ce monde, certes, mais on n'est pas obligé de s'en éloigner autant...

Le soir-même, je m'attelais à la deuxième couche... Mais Monsieur Marmotte Numéro Trois avait déclaré forfait... J'ai donc opéré toute seule... Encore une horreur !  Je n'arrivais pas à utiliser le rouleau ! j'ai donc peint toute la surface du plafond et des bords du plafond au pinceau ! Les traces que cela faisait... horrible !
Et de surcroît je suis tombée en panne de peinture...

Mais cela, rétrospectivement, c'était plutôt une bonne nouvelle... Je ne le savais juste pas encore.

Le lendemain, nous sommes donc allés chercher un autre pot de peinture... Au point où l'horreur était si visible, ce n'était pas un changement de peinture qui allait faire pire !  En rentrant, j'ai donc passé la "deuxième couche" sur la partie arrondie du toit en sous-pente, que je n'avais pas pu peindre la veille... et là, merveille ! Le rouleau a fonctionné facilement. Je pense que la peinture était moins épaisse, moins "vieille" âgée, pour être politiquement correcte... et j'ai donc terminé presque facilement, plus rapidement...

Mais c'était toujours une horreur côté résultat...

Le lendemain, Ô surprise, c'était beaucoup moins moche... On voyait encore des ombres sous le blanc, et on voyait trop les "arêtes" des surfaces, mais c'était "moins pire"... Allez hop, je me suis attaquée à la troisième couche qui, si elle n'était absolument pas prévue, n'en était pas moins indispensable...

Et là... miracle... J'ai recommencé par le plafond et ce fut encore une horreur !  En passant sur les murs, j'ai enfin compris que les traces sur les arêtes venaient du fait que je mettais davantage de peinture sur le pinceau, que je n'étalais pas assez, par rapport à ce que j'arrivais à étaler avec le rouleau, que je lâchais un peu prise sur le rouleau et que du coup il y avait moins de marques de pression... sauf au plafond, j'appuyais trop encore. J'ai donc terminé la troisième couche et j'ai décidé de passer une quatrième couche, juste sur le plafond, mais avec une perche que vous avions achetée, pour être "plus loin" et donc être "moins crispée" sur le rouleau...

Youpi ! Ca fonctionnait mieux !
J'ai donc pu déclarer le travail terminé ! Et tout ranger...

 

Alors qu'il soit entendu que le travail n'est pas parfait... Je ne suis pas pro... Et il y a du boulot avant que je ne le devienne... Un pro verra une multitude de défauts... Il est juste "mieux parfait"... J'ai maintenant une jolie salle de bain blanche... et rien que cela, c'est chouette !

 

Je suis tout de même bien contente d'avoir réussi à faire ce travail-là... pffffiou...
Bonne soirée

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vannes, pause lecture, le salon du livre en bonus... ;)

Vannes, pause dodo et déjeuner

Prezegenn war ar bezhin... / Exposé sur les algues...