Comme une patate !

Bonjour, 

Mais non, ce n'est pas le cuisinier qui cuisinait comme une patate ! Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit...

Dimanche dernier, j'avais envie de tester un restaurant (bon, ok, d'une chaîne, mais ce n'est pas forcément une garantie que ce soit mauvais...)... L'idée de base étant tout de même de goûter une "pom'au four" appelée "La Norvégienne"... Mais mon estomac pensait bien que si je mangeais une patate aussi grosse, je n'irai pas jusqu'au bout de mon assiette, ce qui est constitue déjà un problème, mais je n'atteindrais pas non plus l'étape du dessert, ce qui s'apparente carrément là à un crime de lèse-gourmandise... Ce n'est certes que mon avis ("qui se trouve être l'avis de référence auquel j'ai le plus volontiers tendance à me ranger" -Dernières volontés, Pierre Desproges) mais n'ayez crainte, je le partage... J'ai donc choisi de préférer une salade de chèvre chaud, copieuse, certes, et verte, je n'en disconviens pas, mais plus légère...

 


Quand nous sommes arrivés à l'étape du dessert, j'ai rapidement choisi et longuement hésité... Mais non ce n'est pas contradictoire... J'ai choisi rapidement le pain brioché perdu (Quelle négligence ! Ils pourraient faire attention à leurs affaires tout de même !) avec son caramel au beurre salé et sa glace au caramel au beurre salé... mais ça, je peux le faire à la maison, alors j'ai longuement cherché si quelque chose d'autre me tentait... mais non... 

 

Ben voilà... C'est rustique, c'est copieux, c'est bon... et en bonne compagnie, on passe un bon moment... Que demander de mieux...

Bonne journée

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Du ké... quoi ?

Hôtel de luxe...

Et une petite pieuvre...