Aïe... encore

Bonjour,

C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit, oups je m'égare, c'était au retour de notre promenade sur la Seine... Il faisait gris, froid, temps au demeurant très doux pour un mois de novembre somme toute, mais un peu incongru pour un mois de juillet...

Comme nous avions passé toute la promenade sur le pont, à l'extérieur, nous avions besoin d'un chocolat chaud... Nous avons donc cherché un café, un peu calme (où il n'y avait pas grand monde)... IL y avait un petit café pas bondé qui s'appelait "le café Georges V. Nous nous sommes installées à l'intérieur et j'ai profité de l'attente des consommations pour aller faire une pause aux toilettes... Ben oui, entre le Père Castor et la Balade, c'était devenu nécessaire...

Les toilettes étaient en sous-sol donc je descends précautionneusement les escaliers dont les marches étaient peu large, je "tate" du pied chaque marche avant de le poser plus fermement parce que le décorateur avait prévu une lumière bleue, d'un joli bleu, mais mal pratique au possible pour "voir clair"... Etait-ce pour ne pas voir le goût douteux du dit décorateur ou le nettoyage incertain des lieux... Cela avait l'air propre alors je ne sais pas, mais une chose est sûre, la lumière bleue masque la visibilité....

Donc à la dernière marche, je sens une zone "plus large" donc je me dis "Chouette je suis arrivée, c'est le sous-sol." Je pose mon premier pied donc et m'apprête à mettre le second au même niveau...

Sauf que... non... Décidément... non... C'était encore une marche, juste plus large que les précédentes... J'ai donc perdu l'équilibre et me suis -encore !- retrouvée par terre...

Aïe... Aïe... Aïe... Je me suis fait mal...

Et puis dans des toilettes non privées, même propres a priori... franchement... ce n'est pas terrible...

Beurk un peu quand même...

Quand je suis remontée, j'ai pu constater que mon petit orteil me faisait très mal, que cela saignait, que j'avais mal aussi au coude gauche (ouf, pas le même que ma dernière chute) et au genou droit (zut, c'est le même) et au gauche... Décidément, mes articulations n'ont pas la cote !

Un peu plus tard, une fois rentrée, j'ai pu constater l'étendue des dégats... Je craignais que l'orteil ne fut cassé puisqu'il était devenu tout bleu, encore plus gonflé, que je ne pouvais plus le bouger (en même temps, bouge-t-on si souvent le petit orteil ?). Il était surtout très "coupé", très ouvert dessous, à l'articulation...

Ouin... j'ai mal partout...

Pourquoi je me gamelle aussi souvent moi ? (Et ça, c'est sans compter les pertes d'équilibre et chevilles tordues mais "sans chute"...)

Bonne journée

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vannes, pause lecture, le salon du livre en bonus... ;)

Vannes, pause dodo et déjeuner

Pell zo... / Il y a longtemps...