Un week end en Aveyron : l'Abbaye de Bonneval

Bonjour,

Nous avons continué notre promenade avec l'Abbaye de Bonneval, avec un banc rustique pour admirer la "bonne vallée".



L'entrée de l'Abbaye avec son porte et sa "Vierge à l'enfant" datant du 12ème siècle.










Nous avons fait le tour, nous avons regardé le film qui résumait l'histoire de l'abbaye. Nous sommes passés par la boutique pour faire notre bonne action de la journée semaine année... c'est-à-dire remplir notre escarcelle de chocolat, crème de noix et miel au thym... puis nous sommes retournés à Laguiole pour visiter la fromagerie.




Du coup, j'ai pris de la tome fraîche pour tenter un aligot... et une truffade... mais pas en même temps, bien sûr... ;) Je n'aurais qu'à essayer la recette de Mamz'elle Marmotte...

Bonne journée

Commentaires

  1. J'adore ces deux plats, que la Reine-Mère réussit à merveille. Bonne dégustation!
    Strudel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait être difficile pour ne pas aimer, n'est-il pas, Princesse ? ;)

      Supprimer
    2. Petite préférence pour la truffade. Tu sais pourquoi on l'appelle comme ça ?

      Supprimer
    3. Un rapport avec les truffes ? Je veux bien que tu nous dises, s'il te plaît...

      Supprimer
    4. En quelque sorte, oui. En patois des montagnes, on appelle les pommes de terre "les truffes", impossible à écrire phonétiquement tant la prononciation a de subtiles subtilités.La terre est dure, le pays est rude, les hommes, savent, par un simple nom, donner ses lettres de noblesse à ce que nous considérons comme un banal légume. Il faut dire que, cuisinées avec la tome, ces belles des champs sont un régal. Et les pommes boulangères ? que chaque ménagère faisait cuire au four banal les jours de "pain" ? avec les "pompes" et autres pâtés aux pommes ( fruit, cette fois). Et à propos de pain, il existe une variante de l'aligot, plutôt dans la région d'Aurillac : la patranque. A la place de pommes de terre, on utilise de belles tranches de pain de seigle rassis. Rien ne se perd... tout se transforme en délices. Bonne journée, belle Dame. et un gros poutou !

      Supprimer
    5. Il fut un temps où on utilisait plutôt que de jeter, c'est vrai... Quand on voit les délices que cela a fait, ça vaut le coup de s'y remettre...

      Supprimer
  2. Si tu avais omis le chocolat de Bonneval, tu aurais fait une grave erreur ! Je suis en train d'en savourer en te lisant, une bonne action dis-tu , pour tes papilles, oui !!!
    Re bises

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Prezegenn war ar bezhin... / Exposé sur les algues...

Pell zo... / Il y a longtemps...

Vannes, pause lecture, le salon du livre en bonus... ;)