Le Fort Cézon

Bonjour,

Dimanche matin, j'ai du, alors même que j'étais en vacances, programmer mon réveil-matin... Eh oui ! N'est-ce point désolant ? ;)

Tout cela parce que ma balade du jour devait m'amener à l'île Cézon qui n'est accessible qu'à marée basse, ce qui signifie qu'il s'agit d'arriver suffisamment tôt pour avoir terminé la promenade et être reparti avant que la mer ne reprenne sa place... Bien sûr il est toujours possible d'attendre la marée basse suivante mais il faut s'occuper pendant ce temps, cette île est un peu dépeuplée maintenant...

Par ailleurs la visite du fort, elle, n'est accessible qu'accompagné... A moins que vous ne veniez travailler l'été à l'entretien et la rénovation, il vous faudra visiter lors des Journées du Patrimoine ou accompagné d'un guide de l'association qui s'occupe de l'île, ce qui ne semble pas une tâche aisée puisque l'île est "surveillée" par différents ministères selon qu'ils protègent la faune, la flore ou l'architecture... Les nécessités des uns étant combattues par la protection des autres...

J'ai réussi à m'inscrire, oui, c'était un peu juste, c'était la dernière visite de la saison... Je sais, je sais, elle était un peu facile, mais à l'impossible nul n'est tenu... ;)


Alors le Fort Cézon, c'est la construction que vous voyez, là bas... alors que je suis encore sur le petit chemin d'ici...


Euh... cet escalier est un peu abrupt, là, non ? M'enfin... Avec quelques précautions, ça se descend... Ce qui fait que l'on atterrit sur la plage... qu'il ne reste plus qu'à traverser, à marée basse, pour atteindre le lieu de la visite... Heureusement, cette fois, j'avais pris les bottes... donc je n'ai pas pris l'eau comme une fois précédente... Et croyez-moi, l'eau et le sel sur des chaussures de ville, ça n'est pas recommandé... A marée haute, il faut plutôt prévoir d'enlever les bottes et de nager mais c'est comme vous voulez...



Le pont-levis nous attendait, baissé, prêt à nous recevoir... Ah ? Pardon ? Désolée, Mademoiselle la guide nous informe que le pont-levis ne se lève plus...


Même si les roues des poulies sont toujours là et qu'ils ont dégagé cet été les emplacements pour les poids quand ils ont nettoyé le passage...


Sur votre gauche, le premier bâtiment, construit sous les ordres de Vauban, vers 1694, pour l'édification du fort, bâtiment en longueur abritant de quoi loger les chevaux, les soldats, les officiers, la cuisine et le four à pain... On voit l'ordre des priorités... ;)


Sur votre droite, le deuxième bâtiment, construit sous Napoléon III, histoire d'augmenter la capacité d'accueil de la colonie... pas de vacances.


Inutile de vous dire que non seulement je ne passerai pas là, mais de surcroît, je n'irai pas aux toilettes. Oui, vous avez compris, ce sont bien les latrines...


Les Allemands ont investi la place pendant la guerre, plaçant leurs blockhaus aux emplacements prévus pour les canon de Vauban... La place semblait judicieuse, tant aux uns qu'aux autres, pour protéger les territoires, les navires militaires ou les navires marchands... Certains sont inaccessibles dans l'embrouillamini de ronces et autres végétaux...


D'autres peuvent être carrément visités... Apparemment il y en a 17 mais ils ne sont pas encore tous dégagés...



D'autres bâtiments... Ici, la poudrière..


... avec la petite guérite du soldat chargée de la garde.


Peut-être une cuisine, avec sa cheminée... 


Ce mat n'est pas si vieux, il est là pour nommer (et en situer la direction) les pays dont certains jeunes souhaitent participer à la rénovation du fort... bénévolement, cela va sans dire...



La tour a eu besoin récemment d'un petit renflouement sous peine de glisser. Celui-ci a été opéré par des professionnels...


Je confirme qu'ils n'ont pas redressé l'escalier, les marches penchent du côté où vous pouvez tomber...


Du haut du fort, bien sûr, une lointaine vue... pas si dégagée que cela... la brume était revenue... (je précise que le soleil est reparu à peine j'étais retournée à la voiture, eh oui !)... vue sur les parcs à huîtres...




... et vue sur les alentours, j'ai pris tout le tour en mode panoramique... Ben oui, maintenant que je sais faire, autant que j'essaie pour me rappeler !






Ah... la brume se dégage un peu...



C'était donc la fin de la visite à Fort Cézon, dernière visite de la saison, je vous le rappelle, au cas où vous n'auriez pas compris la première fois... ;)
Je suis donc repartie en chemin inverse, toujours contente d'avoir pensé aux bottes, la marée n'étant pas encore remontée aussi haut que moi, mais il y avait des trous d'eau... J'ai croisé un intrus... Quoi que... techniquement, c'était peut-être mois l'intruse...




Visite intéressante, j'espère je me suis bien rappelée ce qui nous avait été dit et que je n'ai pas truffé mes commentaires d'âneries ou de coquecigrues...

Bonne journée

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Prezegenn war ar bezhin... / Exposé sur les algues...

Pell zo... / Il y a longtemps...

Vannes, pause lecture, le salon du livre en bonus... ;)